la maison lacombe
Accueil | Au pays des géraniums

Au pays des géraniums

7 juin 2013

Blogue

Géranium commun (Pelargonium x hortorum) Crédit photo : Patrick Forest

Géranium commun
(Pelargonium x hortorum)
Crédit photo : Patrick Forest

Puisque le début du mois de juin est le temps idéal pour la mise en terre de ces plantes, j’ai choisi de vous parler aujourd’hui des géraniums. C’est l’une des premières plantes que j’ai conservée sous un fluorescent et que j’ai multipliée!

Bien que son feuillage me donne le rhume des foins, c’est une plante que j’affectionne particulièrement, et ce, depuis mon enfance! Elle me rappelle de bons souvenirs, puisque ma grand-mère plantait toujours deux gros géraniums dans des urnes classiques blanches.

Incontournable et très durable, le géranium est une des plantes les plus vendues sur le marché. Les premiers spécimens nous ont été rapportés en Europe il y a plus de deux siècles, mais la plupart des espèces nous viennent de la partie sud du continent africain, principalement d’Afrique du Sud.

Lors de mon voyage
Terre natale de la grande majorité des géraniums, des centaines d’espèces poussent en Afrique du Sud. Des plus petites variétés poussent entre les pierres, dans les sentiers, et d’autres plus grosses, de type buissonnant, surplombent la mer.

Un splendide spectacle nous a ébahis à notre arrivée dans la région du Cap, en décembre dernier : des taches de couleur violacée bordaient les rues et poussaient dans les fossés. On aurait dit des fleurs d’azalées. En y regardant de plus près, les buissons qui portaient leurs dernières fleurs se sont révélés être les fameux « géraniums azalées », communément appelés dans le commerce « géranium régal »! Ils sont généralement disponibles au printemps, surtout aux alentours de Pâques. Il est toujours intrigant d’y voir des plantes si capricieuses sous notre climat pousser dans une telle abondance!

Une autre belle surprise nous attendait, ma conjointe et moi, alors que nous entreprenions une grande randonnée réputée pour être l’une des plus belles du pays, soit l’Otter Trail (sentier de 45 km sur 5 jours qui longe la côte escarpée, dans le sud du pays) : des géraniums à grandes feuilles se donnaient en spectacle à moins d’une centaine de pieds de l’océan! Ces derniers sont, en fait, à l’origine de notre « géranium zonal » moderne (Pelargonium x hortorum). À l’état naturel, ils forment un buisson aux branches allongées dont les fleurs apparaissent à des moments bien précis de l’année. Leurs feuilles sont parfaitement reconnaissables avec leur halo plus foncé.

D’autres coins de pays, d’autres géraniums
À quelques kilomètres au nord de Port Elisabeth, à mi-chemin entre le climat humide de la côte et les étendues désertiques du centre du pays, se trouve un endroit bien particulier : l’Addo Elephant national park. Cet endroit est dédié aux derniers éléphants vivant dans ce qui était, avant que tout soit abattu par l’homme, une immense zone boisée. Des bosquets d’arbustes au feuillage épais et ciré ainsi que des zones herbacées forment un maquis monotone, rien de bien intéressant sur le plan végétal. Mais nous sommes là pour une chose : les éléphants!

Après observation, j’ai remarqué que les bosquets qui sont en fait une plante grasse (Portulacaria afra)  portaient de jolies fleurs d’un rose violacé. Rien à voir avec cette plante, les fleurs en question étaient des géraniums lierre qui grimpaient et dont les fleurs apparaissaient un peu partout dans le feuillage! Fait étonnant, les plants pouvaient atteindre quelques pieds de hauteur. Ils sont, avec quelques autres espèces, à l’origine de nos fameux géraniums lierre (Pelargonium peltata) que l’on plante à profusion dans nos jardinières pour leur facilité d’entretien et leur floraison abondante. Ces derniers sont même devenus une icône emblématique de la Suisse, décorant les balcons de ces fameux chalets du même nom et si familiers à nos yeux!

Les géraniums dans les jardins de la Maison Antoine-Lacombe
Les géraniums offrent une gamme très étendue de formes, hauteurs et surtout, de couleurs. Toutes les années, nous utilisons des géraniums, soit en bac ou en pleine terre, érigés ou retombants, aromatiques au potager ou décoratifs pour leur feuillage découpé et coloré. Leur versatilité et leur durabilité à toute épreuve ont fait de cette plante un classique qui s’utilise à toutes les sauces.

Cet été, c’est le géranium commun « Moulin rouge » qui volera la vedette en façade. Primé dans plusieurs concours et très florifère, il saura vous séduire! Du côté jardin français, c’est le géranium lierre, en particulier la variété « Blizzard blue » qui remplira nos fameux bacs Versailles et qui apportera une touche couleur lilas dans une abondance de fleurs simples.

Pour ma part, j’affectionne tout particulièrement les variétés à fleurs simples qui sont, à mes yeux, moins spectaculaires sur le plan de la grosseur des pompons, mais en revanche, des plus intéressants par leur délicatesse et par l’abondance de leurs petites fleurs. En plus, ce sont des plants presque autonettoyants et pratiquement complètement recouverts de fleurs!

Trucs et conseils pour les géraniums

  • Ils aiment le soleil et un sol arrosé, mais bien drainé.

À vous de les découvrir… bonne culture!

Patrick Forest
Horticulteur en chef

« Retour

Aucun commentaire.

Laissez un commentaire

© 2018, La Maison Antoine-Lacombe. Tous droits réservés. | Plan du site