la maison lacombe
Accueil | Les eucomis, des plantes intrigantes

Les eucomis, des plantes intrigantes

16 septembre 2013

Blogue

Eucomis - massif Drakensberg 2- 2500 m

Eucomis – massif Drakensberg 2- 2500 m

Une rosette de feuillage tacheté de marron, des épis de fleurs de couleur crème ou rose, un capuchon de feuilles qui rappelle l’ananas (d’où son nom commun : lis ananas), des épis qui durent des semaines, l’eucomis est vraiment une plante fascinante! Elle fait définitivement partie de mes coups de cœur.

Lors de mon voyage
C’est en montagne, sur les pelouses alpines typiques du paysage sud-africain que les eucomis prospèrent. Elles poussent au-delà de 2000 mètres d’altitude et peuvent, comme les agapanthes, supporter des températures aussi basses que moins vingt degrés Celsius.

Eucomis - massif Drakensberg - 2500 m

Eucomis – massif Drakensberg – 2500 m

En été, le ruissèlement de surface leur procure une humidité suffisante et les hivers sans pluie leur assurent une bonne conservation du bulbe. Lors de notre périple, nous en avons vu à profusion sur le versant nord du plateau du Drakensberg.

Au Québec
Rien n’a survécu depuis mes premières tentatives à l’extérieur, encore une fois ce n’est que partie remise! Certains livres spécifient que les bulbes peuvent survivre s’ils sont plantés plus creux. Cela reste à vérifier.

Tout comme les agapanthes, les bulbes d’eucomis sont délicats. S’ils peuvent supporter de basses températures, c’est toutefois dans un climat aux hivers secs qu’ils sont à leur meilleur.

Dans les Jardins de la Maison Antoine-Lacombe
Nous cultivons les eucomis en pleine terre,  près de l’étang. L’espèce la plus commune,  Eucomis bicolor, porte ses épis de fleurs dès le mois de juin, suivis de capsules verdâtres, ce qui en prolonge l’effet jusqu’à la fin de l’été.

Eucomis - pelouse alpine Drakensberg - 2500 m

Eucomis – pelouse alpine Drakensberg – 2500 m

Du côté de la chouette, on retrouve la variété Eucomis comosa ‘Burgundy

Sparkler’ caractérisée par un feuillage bourgogne et aux fleurs rosées. Plus grande et plus tardive que ses proches parents, elle vole la vedette dès la fin du mois d’août.

Pour un effet remarqué, les eucomis se cultivent très bien en pot!
Dès que les premiers gels sont tombés, les bulbes qui ressemblent à de gros oignons sont manipulés tout comme les dahlias : séchés au soleil et placés dans un endroit frais et sec. Ainsi, ils seront faciles à conserver.

Pour s’en procurer, n’hésitez pas à les demander dans les bonnes jardineries ou celles plus spécialisées qui effectuent souvent des envois postaux.

Sur ces mots, je vous invite à découvrir ces merveilleux végétaux qui égaient originalement le jardin!

« Retour

Aucun commentaire.

Laissez un commentaire

© 2017, La Maison Antoine-Lacombe. Tous droits réservés. | Plan du site