la maison lacombe
Accueil | Ardents originaux et colorés, les tisonniers

Ardents originaux et colorés, les tisonniers

16 novembre 2013

Blogue

tisonnier mont aux sources_medCommunément appelés torches, tisons de Satan, ou tritomas, les kniphofias nous viennent de l’Afrique. Les espèces les plus intéressantes par leur beauté poussent sur les plus hauts plateaux, d’où leur bonne rusticité. En forme de torche et de couleur orangée, ils portent bien leur nom commun de « tisonniers ». Débutant au milieu de l’été, leur floraison peut durer jusqu’en automne, mais en choisissant les bons cultivars, on peut facilement la prolonger davantage.

Malgré le fait qu’ils soient de culture relativement facile en plus d’être disponibles presque partout, les tisonniers occupent toutefois une place timide dans nos parterres. Par contre, ils méritent certainement une introduction dans votre jardin! Pour ma part, j’ai tardé longtemps avant d’en faire la culture, probablement parce que c’est une plante méconnue et peu documentée au Québec. C’est ma tante qui fut la première dans ma famille à risquer cette culture. Je me souviens qu’à cette époque, elle s’était procurée par vente postale de très jeunes plants, à peine enracinés. L’année suivante, ses magnifiques fleurs faisaient l’envie du voisinage! C’est seulement beaucoup plus tard, après les avoir vus dans plusieurs grands jardins, que j’ai tenté cette culture dans les jardins de la Maison Antoine-Lacombe et ce fut un succès.

En Afrique du Sud
Lors de notre périple, c’est sur le plateau de la majestueuse chaine du Drakensberg que nous en avons aperçu le plus grand nombre. Notre marche en direction du mythique Mont-Aux-Sources, point d’origine de quatre cours d’eau, dont le fleuve Orange, nous a menés sur un plateau de près de 3000 mètres d’altitude. Le Mont-Aux-Sources est en fait une grosse colline à peine plus haute que les sommets voisins. C’est en enjambant de petits ruisseaux, dans un cadre sauvage sans sentiers balisés, que ces magnifiques épis lumineux se découvrent d’une prairie d’un vert monotone.

Tisonnier plateau 3000m

Tisonnier plateau 3000m

Ces plantes qui affectionnent particulièrement les sols tourbeux et humides peuvent pousser les pieds complètement dans l’eau. En période hivernale, l’eau se retire et les plantes peuvent donc supporter des températures plus basses, les pieds bien au sec.

Au jardin
Ils sont à leur meilleur dans le parterre à l’anglaise où deux cultivars se partagent la vedette. Ils contrastent de façon fort réussie avec les asters d’automne qui se colorent d’un violet profond. La première variété, de moyenne dimension et de couleur rouge corail, le kniphofia  uvaria ‘Nancy’s Red’, est un des plus foncés disponibles. Le second cultivar, kniphofia uvaria ‘Flaminco’, est le gagnant de la prestigieuse All American Selection. Issus d’un mélange de semis, les plants portent des épis de teinte jaune, tantôt orangée, dépendamment de la génétique de chaque semence.

Tisonnier Nancy's red au parterre anglais

Tisonnier Nancy’s red au parterre anglais

Dans le jardin romantique en avant-plan, c’est un petit cultivar tout mignon d’à peine 30 cm qui y prend place, contrastant avec les plus grands cultivars. Le kniphofia hirsuta ‘Fire Dance’, issu par semis, porte de petits épis de fleurs bicolores sur un feuillage vert bleuté.    

Quelques trucs

  • Ne pas couper complètement le feuillage pour l’hiver, laisser au moins 8 à 10 pouces de feuillage afin de permettre d’évacuer le surplus d’humidité au niveau du système racinaire.
  • Planter vos tisonniers dans un terreau riche et bien drainé, ils détestent les argiles trop lourdes saturées d’eau au printemps. Les cuvettes basses sont donc à proscrire, les plants sont trop capricieux pour encaisser des surplus d’humidité.
  • Diviser seulement au besoin. Éviter la division trop tardive, car les racines sont très fragiles et se brisent facilement.

« Retour

Aucun commentaire.

Laissez un commentaire

© 2017, La Maison Antoine-Lacombe. Tous droits réservés. | Plan du site