la maison lacombe
Accueil | Moïse Piuze, Jardins éblouissants

Moïse Piuze, Jardins éblouissants

19 mai 2015

Blogue

Dernière semaine d’exposition pour les œuvres de Moïse Piuze. Né au Lac Brôme en 1977, Moïse Piuze vit et travaille à Rawdon. Pour en connaître plus sur son parcours, un passage sur son site internet s’impose : http://moisepiuze.com/!

Son exposition a été pensée et conçue pour les espaces de la Maison. Nous avons la chance d’accueillir une production toute récente, puisque l’ensemble des œuvres exposées date du début de l’année 2015. Des matériaux étonnants sont utilisés pour plusieurs de ses œuvres : aluminium, papier népalais, cadre de bois… Des visiteurs ont déjà été charmés par l’utilisation de l’aluminium qui révèle des reflets et des textures intéressantes. Une de nos visiteuses a déjà évoqué ses inspirations: « je vais utiliser ma porte de réfrigérateur en stainless pour mes prochains travaux artistiques ». Pour ma part je trouve que le travail de récupération peut donner des résultats originaux et impressionnants !

On retrouve une belle diversité de formats et de styles dans l’ensemble de l’exposition : très spontané, naïf, enfantin, narratif ou surréaliste. Un sujet commun relie l’ensemble de ses œuvres : les jardins ! Lieu d’inspiration, de réflexion, de détente, de recueillement, d’émerveillement mais aussi de connaissance, d’apprentissage et d’éducation. On ne retrouvera aucune présence humaine dans les œuvres de cette exposition mais certains collages évoquent le passage ou une trace humaine…

La nature et le monde animal cohabitent dans ses oeuvres. Tel un jardin zoologique, Moïse Piuze a créé une série de primates qui investit l’espace devant les fenêtres de la Maison. Un choix d’emplacement que l’artiste a judicieusement effectué et qui a été pensé en amont de l’exposition. En effet cette série est présentée sur du papier népalais. L’artiste se procure ce papier dans une boutique à Montréal spécialisée en papiers japonais et autres papiers en provenance de différents pays d’Asie. Ce papier de fabrication artisanale est composé de fibres de merisier. Un jeu d’ombre et de lumière (avec les petits carreaux des fenêtres, pièces d’origines de la Maison)  se créé en présence des œuvres et nous dévoile la beauté de ce papier et le détail des fibres. Selon la lumière, le primate se retrouve parfois dans l’ombre créé par les petits carreaux, ce qui nous donne l’aspect d’un quadrillage qui s’apparente à une cage. L’œuvre prend alors un tout autre sens puisque le singe se retrouve capturé, piégé dans cette cage.

Et vous, quelle est votre œuvre coup de cœur ? L’utilisation des matériaux vous a-t-elle impressionnée ou inspirée ?

Au plaisir de vous recevoir!

Laurie Desgrippes, coordonnatrice.

DSCN5412

 

 

 

 

 

 

 

Photo: Claire Trencia.

Oeuvre: Bonobo, Moïse Piuze.

 

« Retour

Aucun commentaire.

Laissez un commentaire

© 2017, La Maison Antoine-Lacombe. Tous droits réservés. | Plan du site