la maison lacombe
Accueil | Pommier, à vos marques, taillez !

Pommier, à vos marques, taillez !

10 mars 2016

Blogue

Pommier avant taille mars2016

Crédit photo : Patrick Forest, pommier avant la taille avec gourmands

La taille des pommiers en mars 2016, dans les jardins de la Maison Antoine-Lacombe.

La taille des arbres notamment celle des arbres fruitiers s’effectue durant la dormance, soit en hiver. Au Québec, la taille se fait traditionnellement en mars et avril afin d’éviter que les grands froids n’abîment les cellules des cicatrices.
Au jardin, durant l’hiver 2016 soit dans la deuxième semaine de mars, un temps doux nous a permis, mon collègue et moi, d’en profiter et d’attaquer deux vieux pommiers sauvages très vigoureux qui prennent place au cœur du jardin anglais.

Un aspect intéressant et non négligeable que j’apprécie est le fait d’utiliser le couvert de neige qui offre une hauteur supplémentaire pour accéder aux branches, nous utilisons donc des raquettes afin de pouvoir bouger facilement autour des branches.
L’objectif de la tâche est d’enlever les branches de l’année qui poussent verticalement de façon vigoureuse que l’on appelle gourmand. C’est un des principes de taille les plus importants en ce qui concerne les arbres fruitiers. Un des effets bénéfiques est de concentrer l’énergie dans les branches porteuses de fruits qui elles, sont courtes et ramifiées. Le résultat final que nous voulons au jardin ressemble de beaucoup à l’image des vieux vergers où les arbres prennent des allures de parasol. À la maison, optez dans la mesure du possible pour une forme conique avec un axe central.

Pommier taillé mars 2016

Crédit photo : Patrick Forest, arbre taillé en parasol

Mon conseil, dans le cas des pommiers, choisissez des arbres poussant sur des porte-greffes nains, de croissance plus lente. Ils atteindront au maximum une quinzaine de pieds ce qui vous facilitera grandement la tâche!
Pour ce qui est de la taille de vos arbres en général, faites des coupes franches le plus près du tronc en ne laissant aucun chicot. Les plantes ont des mécanismes de régénération remarquables. En fonction de la grosseur de la blessure ainsi faite, la fermeture complète s’effectuera à l’intérieur de quelques années et ce, sans rien n’y ajouter.
Si vous avez des questions pendant vos travaux, n’hésitez surtout pas à communiquer auprès de notre service horticole. Sur ces mots, je vous dis bonne taille!

 

Patrick Forest
Horticulteur en chef

« Retour

Aucun commentaire.

Laissez un commentaire

© 2017, La Maison Antoine-Lacombe. Tous droits réservés. | Plan du site