la maison lacombe
Accueil | Entrevue avec Jean-François Bélanger

Entrevue avec Jean-François Bélanger

26 mai 2017

Blogue

Maison et jardins Antoine-Lacombe accueille le spectacle de Jean-François Bélanger, Les vents orfèvres, en formule trio, ce soir à 20h!

Invitation au recueillement autant qu’à la fête, ce concert du compositeur et multi-instrumentiste Jean-François Bélanger fait la part belle aux influences baroques et scandinaves. Peaufinant depuis plusieurs années une vision personnelle et sensible des musiques traditionnelles, c’est sur ses nyckelharpas, fascinantes vièles à clés suédoises, qu’il vous présentera son nouveau répertoire. Une merveille d’invention et de poésie. Il sera accompagné sur scène par Yann Falquet et Élisabeth Giroux.

Louise Bilodeau, assistante aux arts et à la culture a adressé quelques questions à l’artiste. Un grand merci à Jean-François Bélanger d’avoir accepté d’y répondre. Une belle introduction au spectacle de ce soir. Il sera également disponible après la performance pour discuter avec le public.

Bonne lecture!

D’où vient cette ambition de jouer avec autant d’instruments inusités ?

Ce qui est nouveau est considéré inusité et surprenant. C’est l’habitude qui rend familiers les objets qui nous environnent. Les instruments de l’orchestre seraient tous considérés étranges aux yeux d’un humain qui n’aurait jamais vu d’instruments de musique de sa vie. Il s’agit de retirer le couvercle d’un piano pour avoir accès à un flot de cordes et à de surprenants mécanismes. Les instruments de musique que je privilégie sont familiers aux peuples d’où ils proviennent.

Mon champ d’intérêt musical, c’est les musiques traditionnelles. Le répertoire que je crée, je l’entends d’abord dans ma tête avec une orchestration qui est le plus souvent traditionnelle. Le choix des instruments devient alors un besoin esthétique (« quel son parait le plus approprié pour la mélodie composée? ») et non une question d’ambition ou de « montrer » le plus large éventail d’instruments possible.

De quelle façon gérez-vous vos deux professions, celle en médecine et celle musicale ?

Une bonne organisation et de la discipline sont incontournables. L’appui de ma conjointe également. Au final, il y a tout de même un compromis. C’est en partie pourquoi j’ai resserré ma démarche artistique vers les traditions scandinaves au cours des dernières années. Je n’ai plus le même temps qu’auparavant pour mener de front mes explorations des différentes traditions. Le travail musical se fait maintenant en séquence. Cette façon de faire a ses avantages, entre autres de pouvoir présenter un même programme sur une période de temps plus étendue. Ceci favorise l’approfondissement.

Auriez-vous un message à dire au public avant votre concert ?

Nous ferons assurément un beau voyage ensemble. Le répertoire proposé est mélodique, accessible et évocateur. Il fera naître des images et vous remémorera des souvenirs.

« Retour

Aucun commentaire.

Laissez un commentaire

© 2017, La Maison Antoine-Lacombe. Tous droits réservés. | Plan du site