la maison lacombe
Accueil | Drôle de palmier

Drôle de palmier

3 juillet 2017

Blogue

«Drôle de palmier» est une phrase que ma mère m’a dite au printemps quand son rodgersia a commencé à pousser. Je vous explique… Automne 2015, elle me demande de lui trouver une plante qui va à la mi-ombre, résistante à nos hivers, qui remplira l’espace qui lui sera dédié et qui n’est pas ordinaire car ma mère aime ce qui a un caractère unique. Tout de suite, j’ai pensé à Rodgersia aesculifolius.

Comme elle n’est pas certaine de ce choix, nous décidons d’aller dans une pépinière. Et elle la voit, avec ses grandes feuilles palmées d’un joli vert clair. Comme son nom l’indique, les feuilles ressemblent à celles du marronnier (aesculus veut dire marronnier et folius, feuilles). Une inflorescence d’environ 1 mètre de hauteur accompagne à merveille son feuillage gigantesque, avec sa myriade de petites fleurs blanches.

«Elle est bien belle mais s’imposera-t-elle?» me demande ma mère. Je lui réponds en lui disant qu’elle atteindra 1,20 à 1,80 mètres de hauteur, fleurs comprises, 1 mètre de largeur et qu’elle peut résister à des températures de -20 °C. «Ce n’est pas beaucoup, parfois il fait -40 °C par chez-nous» me rétorque-t-elle. Je lui rappelle, en blaguant, qu’à l’endroit où elle veut la planter, p’pa met assez de neige que si elle venait à mourir cet hiver, ce ne serait pas de froid mais de chaleur. Étant totalement convaincu, je lui sors mon argument final : le rodgersia est une vedette, autant l’été, il brille grâce à ses grandes feuilles mais aussi l’automne car il se pare des couleurs des érables soit jaune, rouge ou orange, selon la variété de Rodgersia.

Elle l’achète, je le plante, je l’arrose et j’admire mon travail. L’automne passe, l’hiver aussi et le printemps revient. Sa plante adorée repousse, une tige longue et refermée sur elle-même à l’extrémité. Elle m’appelle et me dit : «Quel est ce drôle de palmier que tu m’as planté?».

Si vous voulez voir un rodgersia dans les jardins, il y en a sur les deux bordures de l’étang, côté ouest ainsi que dans le parterre à l’anglaise. Par chance, leur floraison se fait environ fin juin-début juillet, soit présentement.

Au plaisir de vous voir.

Dominic Labelle
Aide jardinier

« Retour

Aucun commentaire.

Laissez un commentaire

© 2017, La Maison Antoine-Lacombe. Tous droits réservés. | Plan du site