la maison lacombe
Accueil | Inspiration haie

Inspiration haie

29 août 2017

Blogue

La haie de cèdre est définitivement la première chose à laquelle on pense quand on parle de haie. Pourtant, il existe des dizaines d’arbustes susceptibles de faire d’excellentes haies. Il faut d’ailleurs se poser la question de base : « Pourquoi planter une haie? » Est-ce pour avoir plus d’intimité, pour délimiter une zone du terrain ou pour définir et encadrer une zone de plantation? En répondant à cette question, on peut mieux orienter son choix en matière de végétaux ou de matériaux inertes dans le cas d’espace plus restreint. Il est possible d’être contraint, par manque d’espace, d’utiliser une clôture pour l’intimité ou une bordure de pierre qu’on pourra toujours fleurir par la suite. Il faut garder en tête que le cèdre blanc classique (Thuya occidental – Thuja occidentalis) est très beau, été comme hiver, mais prend beaucoup d’espace à maturité. Plusieurs cultivars de cèdre sont intéressants pour leur port beaucoup plus effilé comme le Thuja occidentalis ‘Smaragd ou le Thuja occidentalis ‘Zmaltik.

Les haies ont elles aussi connu des modes. Il y a une vingtaine d’années, outre la haie de cèdre qui n’a jamais perdu en popularité, on voyait énormément de haies de chèvrefeuille, de pois de Sibérie et de spirée.

Le chèvrefeuille arbustif (Lonicera) produit de petites fleurs roses, rouges ou blanches. Il est parfois atteint d’une maladie appelée oïdium causée généralement par une trop grande humidité dans le feuillage. Il faut alors réduire l’arrosage ou éviter d’arroser directement le feuillage. Certains cultivars de chèvrefeuille ne sont pas arbustifs, mais plutôt grimpants et produisent des fleurs encore plus spectaculaires de couleur orangée ou jaune. Un autre chèvrefeuille qui gagne maintenant en popularité est le Lonicera edulis ou Lonicera caerulea appelé camérisier. Ce chèvrefeuille produit de petits fruits bleus comestibles semblables à des bleuets, mais de forme plus allongée. Le goût est à la fois sucré et piquant. Le camérisier supporte très bien la taille et fait une très jolie haie qui peut être taillée de manière formelle ou laissé à l’état naturel. L’allée menant aux jardins communautaires des jardins de la Maison Antoine-Lacombe en est d’ailleurs bordée.

Le pois de Sibérie (Caragana arborescens) convient quant à lui parfaitement à un sol sec. Il est très résistant et pousse aussi bien en situation ensoleillée qu’ombragée. Cet arbuste à maturité, s’il n’est pas taillé, peut atteindre jusqu’à 5 mètres, mais il est facile de le tailler à la hauteur désirée. Le feuillage du caragana est léger et l’arbuste produit de petites fleurs jaunes au mois de juin, puis de petites gousses. Son feuillage donne un aspect plus léger lorsqu’il est utilisé pour faire une haie.

La spirée est évidemment un incontournable en matière de haie basse ou de haie plus volumineuse comme la Spiraea x vanhouttei. La spirée est choisie principalement pour sa magnifique floraison printanière ou sa longue floraison estivale selon le cultivar. Il existe également des spirées naines qui à maturité ne dépassent pas 15 cm de hauteur alors que la Spiraea x vanhouttei peut atteindre 1,8 m. Outre leur floraison attrayante, certaines spirées ont un feuillage particulièrement intéressant comme la Spiraea japonica ‘Double Play Artist’ avec ses jeunes pousses rouges tournant au vert bleuté ou la Spiraea x bumalda ‘Flaming Mound’ qui arbore un feuillage doré et rouge devenant plus cuivré à l’automne.

Les jardins de la Maison Antoine-Lacombe possèdent plus d’une trentaine de variétés d’arbustes utilisés pour faire diverses haies. Vous aurez sans doute remarqué les nombreuses haies de buis (Buxus x ‘Green Velvet’) taillées de manière formelle qui servent généralement à délimiter un parterre et à mettre en valeur son contenu ou tout simplement, comme dans le cas des jardins à la française, à faire des broderies. Le buis pousse lentement ce qui peut être un avantage quand on veut une haie basse et son feuillage est vert lustré et persistant ce qui signifie qu’il ne perd pas ses feuilles à l’automne. Il pousse très bien à l’ombre comme au soleil.

Une haie moins commune que l’on peut également observer aux jardins de la Maison Antoine-Lacombe est la haie d’Acanthopanax sieboldianus (ou Eleutherococcus), la haie ceinturant la façade du jardin. Outre son nom imprononçable, son feuillage est tout à fait original et rappelle celui d’une plante d’intérieur tropicale appelée schefflera. Comme la plante d’intérieur, l’acanthopanax peut avoir un feuillage vert foncé ou panaché et son port fait plutôt exotique.

Maintenant, si les piquants ne vous effraient pas trop, les rosiers rustiques comme le Rosa rugosa ‘Hansa’ font de très jolies haies odorantes et ne nécessitent aucune taille particulière. Les épines-vinettes (Berberis) comme le Berberis thunbergii ‘Rose Glow’ au feuillage rose et rouge ou le Berberis  thunbergii ‘Sunsation’ vert lime peuvent également être un choix piquant très intéressant. Le physocarpe bourgogne foncé (Physocarpus opulifolius ‘Diabolo’) que l’on voit un peu partout peut lui aussi  être utilisé comme haie taillée pour mettre un peu plus de couleur au jardin. Quant au Physocarpus opulifolius ‘Amber Jubilee’, il déploie un feuillage orangé fort intéressant une couleur orangée fort intéressante alors que le Physocarpus opulifolius ‘Angel Gold’ est plutôt jaune et vert lime.

Le saule est lui aussi un incontournable en matière de haie. Apprécié pour sa croissance rapide, le saule arctique (Salix purpurea ‘Gracilis’) a un feuillage léger et un port gracieux. Il est peu exigeant et apprécie particulièrement les sols humides. Une variété naine est également disponible, Salix purpurea ‘Nana’. On voit d’ailleurs de plus en plus d’écrans verts faits à partir de boutures de branches de saules que l’on peut tresser et qui s’implantent très facilement.

Finalement, la traditionnelle haie pourrait, selon les besoins, être remplacée par des massifs de vivaces et d’arbustes en alternance. Le tout agencé avec goût rejoint l’utile à l’agréable et peut facilement devenir le centre d’attraction de votre jardin!

Eve Fortier
Horticultrice

« Retour

2 Réponses pour “Inspiration haie”

  1. Claire Trencia dit :

    Excellent article sur les haies par Ève Fortier. Très documenté, bien illustré, un bonheur d’en apprendre davantage sur les haies ! Merci Ève !

Laissez un commentaire

© 2017, La Maison Antoine-Lacombe. Tous droits réservés. | Plan du site