la maison lacombe
Accueil | Splendide beauté céleste

Splendide beauté céleste

2 juillet 2018

Blogue

Au tout début de ma carrière, il y a environ 9 ans, quand j’étais encore un néophyte, le nom Catalpa m’était inconnu.  Le 9 septembre 2009, nous avions une visite aux Jardins du Grand-Portage, dans le cadre de mon cours d’horticulture du Cégep de Joliette. Le grand Yves Gagnon nous reçoit et nous fait cette fameuse visite qui, ma foi, fut fort agréable. Arrivé pratiquement à la fin de cette dernière, j’aperçois du coin de l’œil un arbre qui m’était inconnu. Il pique ma curiosité, car la famille des arbres est sans aucun doute ma préférée.

Ne voulant pas être en reste, je demande à Yves le nom de cet arbre majestueux. À partir de ce moment, il resta gravé dans ma mémoire : Catalpa! Voyant dans mes yeux que des étoiles scintillaient, il me demanda candidement si je souhaitais en obtenir un. Ma réponse affirmative immédiate le fit sourire et il me demanda de le suivre.  Il m’en présenta un qui avait poussé avec deux têtes et dont l’une d’elles était brisée. Il me l’offrit, car, vu son état, il ne pouvait pas être vendu. C’est le cœur rempli de joie que j’acceptai ce cadeau, tout en oubliant que je n’avais aucun moyen de le ramener chez moi. Heureusement, un collègue de classe m’offrit de le prendre dans sa caravane, ce qui me permit de résoudre mon problème.

Depuis ce temps, il est planté chez ma mère et il jouit d’une belle croissance, car elle ne cesse d’en prendre soin. En 2015, à la suite de mes recommandations, on fit planter un Catalpa speciosa dans le jardin blanc, près de la zone de détente.

C’est un bel arbre de forme plutôt conique malgré son port élancé et irrégulier. Il présente de belles grandes feuilles vert pâle en forme de cœur et il est l’un des premiers à les déployer au printemps. Catalpa veux dire haricot en langue Cherokee et fait référence à sa fructification en forme de haricot, plutôt considéré comme une gousse. Le mot speciosa signifie splendide, et fait davantage référence à sa floraison blanche en grappe ou en panicule. Pour moi, son seul défaut est sa rusticité qui se situe dans la zone 5, ce qui n’est pas l’idéal pour Joliette. Cependant, s’il est à l’abri des vents d’hiver, il peut s’épanouir et atteindre 15 mètres de hauteur et 7 mètres de largeur dans de bonnes conditions de culture.

Dominic Labelle
Aide-jardinier

« Retour

2 Réponses pour “Splendide beauté céleste”

  1. L. Lefebvre dit :

    Merci Dominique,

    C’est un très beau texte, c’est très apprécié. Continue!

    Et je trouve que les catalpas sont des arbres magnifiques…

    • Bonjour Lise,

      Merci beaucoup, le commentaire sera transmis à Dominic à son retour de vacances. Je suis bien d’accord avec vous pour dire qu’il s’agit d’un arbre majestueux qui inspire le calme et la sérénité près de la zone de détente du jardin blanc.

      À bientôt au jardin!

Laissez un commentaire

© 2018, La Maison Antoine-Lacombe. Tous droits réservés. | Plan du site