la maison lacombe

L’identification en hiver

1 février 2019

Blogue

Il y a de cela quelques années, ma collègue Ève et moi avons été mandatés afin de répertorier les emplacements des frênes sur le territoire de la municipalité de Saint-Charles-Borromée. Ce mandat nous a été donné parce que l’ennemi numéro 1 du frêne, l’agrile du frêne, faisait beaucoup parler de lui. Donc, en cas d’infestation, la municipalité avait besoin de connaître leur emplacement afin de les sauver avant qu’il ne soit trop tard. Nous sommes partis ensemble en voiture et Ève a amené ses raquettes, hiver oblige. Moi, croyant dur comme fer, que mes bottes de géants feraient l’affaire (haha) j’ai finalement passé la journée m’enfoncer dans la neige et à faire rire ma collègue.

Ce mandat fut pour nous, une occasion de tester et d’améliorer nos compétences en identification, mais seulement avec les écorces, les bourgeons et la cime des arbres. Au début, notre chef horticole nous accompagnait afin de voir comment on se débrouillait. Entre vous et moi, il voulait aussi profiter des premiers rayons de soleil qui s’offrait à nous. Nous avons commencé par déterminer en quoi l’écorce du frêne se différencie des autres espèces d’arbres afin d’être sur la même longueur d’onde.

Identification des arbres blogue Maison et jardins Antoine-Lacombe Saint-Charles-Borromée Lanaudière

Le bouleau

Il ne faut pas s’y tromper. Quand on a des frênes, il y a souvent dans les parages, des érables, des bouleaux, des hêtres, des cerisiers, des tilleuls, des chênes, et des peupliers.

Identification des arbres blogue Maison et jardins Antoine-Lacombe Saint-Charles-Borromée Lanaudière

Le cerisier

Le plus facile, le bouleau (Betula) se reconnaît à son écorce blanche ou un peu jaune, parfois grise. Les bourgeons sont alternes, c’est-à-dire qu’ils vont pousser à gauche et à droite en alternance. La cime a quant à elle une forme triangulaire.

Le cerisier (Prunus) vient quelque peu mélanger les cartes, son écorce ressemble au bouleau mais elle est grise, constellée de plusieurs lenticelles à l’horizontale. Les bourgeons sont alternes. Sa cime est irrégulière.

Identification des arbres blogue Maison et jardins Antoine-Lacombe Saint-Charles-Borromée Lanaudière

Le hêtre

Le suivant est également facile à reconnaître : le hêtre (Fagus). Il possède une écorce gris foncé et lisse, de longs bourgeons alternes et une cime de forme arrondie. Fait à noter, les feuilles sont marcescentes, c’est-à-dire qu’elles restent sur la plante pendant l’hiver (ce qui facilite aussi son identification).

Identification des arbres blogue Maison et jardins Antoine-Lacombe Saint-Charles-Borromée Lanaudière

Le peuplier

 

Le peuplier (Populus) a une écorce verdâtre devenant grise avec le temps. On remarquera donc que le bas est plus cannelé que le haut qui est quant à lui plus lisse. Les bourgeons sont alternes et la cime ressemble à un gros brocoli. Fait à noter, ils ont tendance à être énormes!

Identification des arbres blogue Maison et jardins Antoine-Lacombe Saint-Charles-Borromée Lanaudière

Le tilleul

 

Les tilleuls (Tilia) ont une écorce brun-vert, lisse et mince devenant brun-gris, épaisse et couverte de longues écailles complètement fixées à l’arbre. Les bourgeons sont alternes et la cime ressemble à une pyramide qu’on aurait trop gonflée.

Identification des arbres blogue Maison et jardins Antoine-Lacombe Saint-Charles-Borromée Lanaudière

Le chêne

Le chêne (Quercus) est facile à reconnaître, car il a une écorce crevassée et surélevée. D’un gris foncé, elle devient de plus en plus crevassée avec l’âge. Les bourgeons sont alternes et la cime est globulaire (ce dit d’un arbre dont le bourgeon terminal, le dernier bourgeon de la tige principale, est faible et dont le haut de l’arbre ressemble à une parabole). Les feuilles sont marcescentes.

Identification des arbres blogue Maison et jardins Antoine-Lacombe Saint-Charles-Borromée Lanaudière

L’érable

Mes arbres préférés, les érables (Acer), possèdent une écorce lisse et grise quand ils sont jeunes. Avec le temps, ils arborent une écorce d’un brun rougeâtre foncé et de longues écailles retenues par le milieu. Les bourgeons sont opposés et la cime est arrondie et irrégulière.

Identification des arbres blogue Maison et jardins Antoine-Lacombe Saint-Charles-Borromée Lanaudière

Le frêne

Enfin, l’espèce qui nous intéresse, le frêne (Fraxinus) possède une écorce lisse et gris pâle dans sa jeunesse, qui devient gris-argenté et cannelée de minces crêtes rigides entrecroisées en un motif de losange. Ma collègue dirait : « Il a de belles pâtisseries. ». Les Anglais le nomment « Ashes », car quand ils perdent leurs feuilles ce qui nous saute aux yeux, ce sont leurs bourgeons opposés, noirs comme la cendre. Leur cime est arrondie.

Maintenant que nous savions quoi chercher, ce fut beaucoup plus facile de repérer les frênes afin de faire notre travail pour la municipalité. Nous traversions le territoire dans son entièreté afin de ramasser le plus de données possible et ce parcours fut ponctué de rires, car je n’arrêtai pas de m’enfoncer dans la neige.

Dominic Labelle
Aide-jardinier

« Retour

2 Réponses pour “L’identification en hiver”

  1. François Venne dit :

    Merci Dominic, ce fut pour moi un beau rappel de mon cours d\\\\\\\\\\\\\\\’identification des arbres, et aussi un rappel de ton nom.Ha! Ha! Je trouve vos infos concises, merci de me rappeler certains mots de vocabulaire. Je garderai certainement vos infos. Bonne journée.

  2. Dominic Labelle dit :

    Merci beaucoup François, ce commentaire me va droit au cœur et au plaisir de vous offrir d’autres articles de blogue qui, j’espère, répondront à vos attentes.

Laissez un commentaire

© 2019, La Maison Antoine-Lacombe. Tous droits réservés. | Plan du site